LUMIX FZ1000   Tout sur :
Les LUMIX FZ 1000 - FZ50 et 30
Accueil FZ1000 | Liens | Contact | Livre d'Or
 Charlie Hebdo

Charlie Hebdo


 DMC-FZ1000

DMC-FZ1000


 FZ50 - FZ30

Ancienne partie du site - FZ50


 FZ1000 Tests
 FZ1000 Vs FZ50

 


 FZ1000 / FZ2000
 Carte mémoire
 Pour les "nuls" I
 Pour les "nuls" II
 Le RAW ...


 Galeries FZ1000
 Mes photos FZ1000
Mes photos FZ1000


   

 



   

 



 

 



   

 


Mise en service
le 12/12/2005

Dernière(s) mise(s) à jour

Janvier 2016
Le RAW ...
Décembre 2015
Pour les nuls II
Décembre 2015
Pour les nuls I
Août 2014
FZ1000
Sept. 2014
Carte mémoire
Sept. 2014
FZ50 Vs FZ1000

 


 
Le FZ1000 - RAW
 
 
 

| Accueil FZ1000 | Carte mémoire |Mes Photos FZ1000 |
| FZ1000 Vs FZ50 |
FZ1000 pour les nuls I |
| FZ1000 pour les nuls II | Livre d'Or |

 

Apprendre ou comprendre ? That is the question ...

 

 

Le RAW  

 

Le RAW qui signifie "Brut" ou "Cru" en français, n'est pas un format d'image, mais un fichier descriptif des caractéristiques de l'appareil photo et de la prise de vue provenant directement des informations produites par le capteur.

Le poid d'un fichier "RAW" est toujours le même pour un appareil donné.
On peut assimiler un fichier RAW à un formulaire pré-rempli, avec un emplacement pour les données image, pour la vignette, pour les métadonnées, les caractéristiques du capteur et de la prise de vue.
Plus d'informations sur Wiki en français et en anglais (plus complet).

Le format est "propriétaire" et il est non seulement lié au constructeur mais aussi au modèle.
Il n'y a aucune règle et encore moins de norme.
Et devinez quoi ? C'est le Far West ...

Pour exploiter un fichier RAW il faut un logiciel qui sache décoder le fichier pour en faire une image exploitable dans un format reconnu comme le ".jpg" ou le ".tif".
Chaque appareil photo dispose d'un format de fichier RAW qui lui est propre.
Or, et c'est là que tout se complique, chaque constructeur est libre de fournir, ou pas, "les clefs" nécessaires au programme qui va convertir ou "développer" la photo dans un format exploitable, pour être vue sur un écran, ou être imprimée. Ces "clefs" ce sont les informations indispensables pour décoder le fichier RAW, elles contiennent des données sur le capteur et sur les réglages effectués pour prendre la photo.

Le RAW est directement lié au post traitement des images, aux différents formats de fichier, à l'espace colorimétrique, à l'écran, à l'impression etc.

RAW ou Jpeg ? Le canard est ton ami ...

Sauf que ... Comme le dit si bien l'ami Dutronc (Jacques pour les intimes) :
On nous cache tout, on nous dit rien
Plus on apprend plus on ne sait rien

...

 

Haut de page

 

 
Pourquoi Post traiter ?  
 
 

 

Cela semble débile comme question au premier abord, la réponse, c'est évidemment pour améliorer nos photos.
Mais ... Il y a toujours un "Mais ..." ...

 

 

Viseur EVF Vs OVF  

 

EVF (Electronic View Finder) - Viseur Electronique
OVF (Optic View Finder - Viseur optique

En dehors de Sony (Ex Minolta), les reflex sont "encore" équipés d'un viseur optique.

 

 

Le viseur Oled du FZ1000 avec ses 2.360.000 points est ce qui se fait de mieux aujourd'hui (janvier 2016). Le viseur OLED XGA TruFinder™ de Sony a les mêmes valeurs de 2.36 Mpx.

Un Reflex qui dispose d'un viseur optique, comme le montre la vidéo de Sony, ne permet pas de voir en temps réel, par exemple, l'exposition, la balance des blancs et les zones surexposées ...
Avec un viseur OVF, il faut prendre la photo et la contrôler après sur l'écran.
Il est évidemment beaucoup plus difficile d'apprécier un réglage sur écran après la prise de vue, qu'avant et en temps réel dans un viseur EVF.

 

 

Firmware et objectif interchangeable  

 

Le FZ1000 produit un fichier RAW à partir duquel est généré un fichier Jpeg. Ce fichier Jpeg n'est pas "brut" de capteur, il est traité par le logiciel interne du FZ1000 (le firmware), en tenant compte des réglages (exposition, balance des blancs, style ...) et des caractéristiques de la prise de vue (bruit, aberrations chromatiques ...).

Le rôle de l'objectif est primordial, c'est lui qui amène l'image au capteur.
Le niveau de diffraction, d'aberrations chromatiques, par exemple, sera variable d'un objectif à l'autre.

Si pour le FZ1000, qui est mono objectif, il est très facile d'optimiser le programme interne pour la production d'image Jpeg, il n'en va pas de même pour un boîtier avec lequel on peut changer l'objectif.
Par définition (sans jeu de mots), il est plus difficile, même si les logiciels internes aux appareils de dernière génération sont très performants, d'optimiser le logiciel interne pour tous les types d'optiques sur un appareil Reflex ou hybride.

Dans ces conditions, avec un appareil à objectif interchangeable, le Jpeg produit sera moins constant et selon l'objectif utilisé, il devra être plus ou moins post traité.

 

Un seul objo ou 30 cailloux ?
Il faut choisir ;-)
 - Le rêve -

 

Mise à jour : août 2016.

Canon avec le récent EOS 1DX (entre 5300 et 6000 € boîtier nu) dispose dans son firmware d' une base de donnée des objectifs Canon qui lui permet d'optimiser les JPEG à la volée.

Dans la présentation par Focus Numeris du Canon EOS 1DX, il y a une fonction d'amélioration des JPEG à la volée.

Je cite :

Amélioration des JPEG à la volée
Ce nouveau capteur est épaulé par un nouveau processeur de traitement des données, ou plutôt d'un nouveau duo de 2 processeurs DIGIC 6+.

En reportage ou en sport, les photographes travaillent régulièrement en JPEG seulement,
les fichiers bruts étant généralement trop volumineux pour un traitement rapide et un transfert par les ondes ;
le plus souvent, c'est la réactivité qui prime.
Les ingénieurs de Canon ont donc travaillé sur le rendu des images JPEG.
Les nouveaux processeurs prennent en charge de nouveaux traitements avec le Digital Lens Optimizer.
Avec une base de données de toutes les optiques actuelles embarquée dans le boîtier,
l'1D X Mark II est capable de traiter les distorsions, la diffraction et les aberrations chromatiques à la volée.
D'ailleurs, ces traitements ne sont pas optionnels : ils sont effectués d'office et vous ne pouvez pas intervenir dessus.
Ceux qui veulent avoir la main sur le rendu de leurs images devront passer par les fichiers bruts.


Tous les bridges, font cela en standard, et c'est la première fois que je vois un constructeur de Reflex "avouer" et prendre en compte, la problématique du traitement numérique par rapport à l'objectif.
Il faudra évidemment une mise à jour du firmware à chaque sortie d'un nouvel objectif, mais c'est très intéressant.

C'est la raison pour laquelle, comme nous le verrons plus loin, que les images JPEG d'un FZ1000 sont aussi bien optimisées par rapport aux mêmes images produitent à partir d'un fichier RAW.

Cette fonction proposée sur le Canon EOS 1DX, montre bien qu'il est difficile, voire impossible, pour les appareils à objectifs interchangeables (hybride ou reflex) d'optimiser l'image JPEG, pour tous les objectifs, sans un firmware disposant d'une base de données qui les prends en compte.

 

 

Un OVF, où les écarts d'exposition sont plus risqués, et un logiciel interne qui produit des Jpeg plus ou moins optimisés selon le type d'objectif utilisé, conduit généralement à presque toujours post traiter ses photos avec un Reflex classique ou assimilé.

C'est la raison pour laquelle, sur le web, qui reflète principalement un usage "Reflex", le post traitement et la problématique du RAW ont autant d'importance.

 

 

Nous, les amateurs, avec notre FZ1000 et notre unique objectif que l'on ne pourra jamais changer,  est-ce que le RAW et le post traitement sont vraiment vitaux ?

OUI !!!! et OUI !!!! d'après quasiment l'ensemble du Web, des forums et des chaines vidéo de "photographes professionnels" sur le "Tube à Vous" et consorts.

 

Arnaud Thiry    © Le Studio de Poche

 

Pour tous ces gens, pour être un photographe heuRAW, il vous faut une femme (ou un mec) qui aime les euRAWs, avoir un bébé qui fait des RAWs, penser RAW, rêver RAW et évidemment être membre du RAWtary club, lesquels membres ont évidemment tous un RAWflex.

Sinon, vous n'êtes bon qu'à faire de la photo de famille, vous n'atteindrez jamais le nirvana de l'image, serez condamnés au Jpeg et resterez à jamais la lie de la photographie.

Bon ... Essayons de trier le bon grain de l'ivraie.

 

 

Haut de page

 

 
Silkypix  
 
 


Silkypix est LE logiciel (que vous trouverez sur le CD ROM) qui permet d'ouvrir et de développer le fichier RAW du FZ1000 et des appareils de la gamme LUMIX.

Silkypix Developer Studio SE est une version complète mais qui ne fonctionne qu'avec la gamme des appareils photo LUMIX de Panasonic.
Même si vous avez déjà installé Silkypix sur votre PC, vous pouvez sans crainte télécharger la dernière version et l'installer.
Vous pouvez aussi installer Silkypix directement sur votre ordinateur si vous ne l'avez pas encore fait.

 

Cliquez !
Silkypix

Téléchargement Silkypix SE - Windows - Mac

 

Le site de Silkypix Developer Studio SE est entièrement en français avec un manuel et un FAQ.

Maj : mars 2016

 Silkypix vient de passer de la version 4.3 à 4.4 - 3 mars 2016.

Téléchargement de la mise à jour

Pour ceux qui ont Windows 7 et je suppose que c'est la même chose dans les autres versions, Win 8 ou 10 etc.
Après désinstallation de mon ancienne version 4.3, silkypix n'apparaissait plus dans "Ouvrir avec" (clic droit sur le fichier .RW2).
J'ai désinstallé l'ancienne version après installation de la nouvelle et il y a un bug d'installation avec la mise à jour de Silkypix dans la base de registre.
Il est également impossible d'associer le .RW2 au nouveau Silkypix V4.4 intallé.

Pour retrouver Silkypix dans "Ouvrir avec" il faut aller dans la base de registre.

Menu démarrer ==> saisir "regedit" pour ouvrir la base de registre ...

Dans la base de registre aller à :
HKEY_CLASSES_ROOT\Applications\SILKYPIX_DS_4SE.exe\shell\open\command
Dans (par defaut) vous devez avoir : "Double clic sur (par defaut)".
"C:\Program Files (x86)\ISL\SILKYPIX Developer Studio 4.4 SE\SILKYPIX_DS_4SE.exe" "%1"

et pas :  
"C:\Program Files (x86)\ISL\SILKYPIX Developer Studio 4.3 SE\SILKYPIX_DS_4SE.exe"

Vous remplacez 4.3 par 4.4 et vous fermer la base de registre.

Cliquez !
Silkypix V4.4 dans la base de registre

Intervenir dans la base de registre est "délicat" ...
Pour ceux qui ne sont pas à l'aise avec ce genre de modification, vous pouvez télécharger le fichier sylkipixv44.zip qui contient un fichier sylkipixv44.reg.
Vous double cliquez sur le fichier sylkipixv44.reg et la modification sera faite automatiquement dans votre base de registre.

Inutile de redémarrer ...
Un clic droit sur un fichier .RW2 et Silkypix réapparaîtra dans "Ouvrir avec" et "Choisir le programme par défaut" ...
En cochant "Toujours utiliser le programme sélectionné pour ouvrir ce type de fichier".

 

Cette version est déjà très complète, mais elle n'est pas aussi riche que la dernière version. Il manque notamment la possibilité d'afficher l'image en deux parties "avant - après".
Il est possible de mettre à jour cette version vers une version plus récente, mais payante avec une remise pour les possesseurs de version SE Panasonic.
Il faut les contacter pour une version en français.

 

 

Adobe - Camera Raw  

 

Panasonic a passé un accord avec ISL (Ichikawa Soft Laboratory) qui produit Silkypix, mais il fournit aussi les informations nécessaires pour décoder les RAWs de ses appareils à la société Adobe.

Camera Raw n'est pas un logiciel indépendant, les logiciels d'Adobe, Photoshop, Photoshop Element et Lightroom intègrent tous Camera Raw, sous forme de "Plug-In" ou "extension", qui fait donc partie intégrante du programme.
En mettant à jour votre logiciel Adobe, il me semble que vous mettez aussi à jour Camera Raw (à vérifier, je connais mal les logiciels d'Adobe).
Les dernières versions sont capables de lire le fichier RAW du FZ1000.
Dans la liste des appareils supportés par Camera Raw il est précisé la version minimum de Camera Raw (V8.6) et de Lightroom (V5.6) pour le FZ1000.

 Pour les appareils très récents qui viennent d'être commercialisés, notamment les Lumix de Panasonic, il faut attendre une mise à jour de Camera Raw pour qu'ils soient supportés.
Seul Silkipix SE fourni avec les Lumix sera capable d'ouvrir et de développer le fichier RAW de l'appareil dans les premiers jours ou semaines de commercialisation en attendant une mise à jour des logiciels d'Adobe qui prennent en charge le RAW de l'appareil.

 

 

Le format DNG (Digital NeGative) d'Adobe  

 

Les fichiers RAW sont propriétaires et spécifiques à chaque appareil.
Adobe propose un format qu'il souhaiterait "universel" avec l'extension .DNG.
Sauf que tous les constructeurs n'ont pas suivi Adobe et c'est le cas de Panasonic à ce jour (janvier 2016).

Le RAW du FZ1000 a l'extension .RW2.
Adobe propose un convertisseur DNG, et si nous convertissons le ".RW2" du FZ1000 en ".DNG", il ne sera pas compatible avec les logiciels qui ne lisent pas le RAW du FZ1000 pour autant.

Sur la page Wiki en anglais ...
https://en.wikipedia.org/wiki/Digital_Negative
Je cite :
Canon, Nikon, Sony, Panasonic, Olympus, Fuji, and Sigma do not use DNG in their cameras. If a camera manufacturer's cameras do not use DNG, their software is unlikely to support DNG unless that software is also sold independently of the cameras.
Canon, Nikon, Sony, Panasonic, Olympus, Fuji et Sigma n'utilisent pas DNG dans leurs caméras. Si les caméras d'un fabricant d'appareil photo n'utilisent pas DNG, il est peu probable que leur logiciel prenne en charge DNG à moins que ce logiciel ne soit vendu indépendamment des caméras.


Convertir le RAW de l'un de ces constructeurs, dont Panasonic, en format DNG, ne résoud pas le problème. Seules les données image seront converties, mais les caractéristiques propres aux constructeurs pré-cités ne seront pas décodées.

Je n'en dirais pas plus sur le format DNG.

Vous pouvez en savoir plus sur le Net, mais attention il y a beaucoup de contre-vérités comme nous le verrons plus loin.

 

Haut de page

 

Il y a RAW et RAW ...  

 

La page Wikipédia sur le RAW.

Pour les fichiers RAW, chaque constructeur a son extension et celle-ci est en général la même pour l'ensemble des appareils d'un même constructeur.

Pour Panasonic c'est le ".RW2", pour un autre constructeur ce sera par exemple le ".RAF" (Fuji).
Donc, tous les appareils de Panasonic qui traitent le RAW, et qui sont en vente aujourd'hui, produisent un fichier RAW dont l'extension est ".RW2".

 Il y a longtemps, très longtemps, dans une lointaine galaxie, Panasonic utilisait le ".RAW" (les petits malins ...), c'était le cas pour le FZ30 et le FZ50. La dernière version de Silkypix traite le ".RAW" du FZ50 mais ne fonctionne plus avec le ".RAW" du FZ30 qui ne peut être lu qu'avec une ancienne version.
Le ".RAW", c'était bien joué mais ça a dû faire grincer les dents des petits copains et aujourd'hui le ".RAW" est devenu ".RW2".


Mais tous ces appareils sont différents, compacts, hybrides, bridges ...
Dans un fichier RAW il y a des informations sur l'organisation des données, le capteur, les caractéristiques de la prise de vue et les données image, entre autres.
Le codage des "données image" est à peu près commun à l'ensemble des appareils d'un même constructeur, mais tout le reste est spécifique à chaque appareil.

Pour un appareil donné comme le FZ1000, normalement, un éditeur de logiciels ne devrait pas pouvoir ouvrir et exploiter un fichier ".RW2" sans l'accord de Panasonic et sans avoir les clefs de décodage du fichier ".RW2" du FZ1000.

Normalement, parce que bon nombre d'éditeurs de logiciels sont capables d'ouvrir et de lire un fichier RAW bien qu'ils n'aient pas accès à l'ensemble des données qui caractérisent un appareil, comme par exemple le FZ1000.

Extrait de la page Wiki sur le RAW :
Chaque type de RAW (plus de 200 actuellement) nécessite des instructions logicielles spécifiques pour être visionné et édité. Généralement, les logiciels de développement RAW sont livrés avec des extensions pour chaque format. Le format propriétaire de ces fichiers et leur compression, rend très difficile (voire impossible) leur décodage par un informaticien qui ne disposerait pas d'informations du constructeur. Les développeurs de logiciels RAW libres ou gratuits doivent recourir à des techniques complexes de rétro-ingénierie.

Bienvenue au Far West du RAW ...

 

Haut de page

 

Chez tous les constructeurs, dans la partie "caractéristiques techniques" d'un appareil, vous trouverez généralement les informations suivantes concernant le capteur :

Pixels Effectifs xx Mpx.
Nombre total de pixels xx Mpx.
Le nombre total de pixels est toujours supérieur au nombre de pixels effectifs.
Par exemple chez Canon pour le 70D ou chez Nikon pour le D7200, pour ne citer qu'eux, mais tous les appareils sont à la même enseigne.

 

Pixels effectifs et nombre total de pixels

Ce dessin provient d'une page de Dpreview (When is a pixel not a pixel? When it's three.) qui date de 2002.
Ça ne date donc pas d'hier et malheureusement le lien PDF sur la norme de la Japan Camera Industry Association (JCIA) n'est plus accessible.
La page en français (traduction Google).

Si vous vous posez la question de savoir pourquoi un objectif est circulaire ? Et pourquoi un capteur est rectangulaire ? Et pourquoi ce n'est pas l'inverse ? Pourquoi vous faites les yeux ronds ? ...

Vous avez raison, moi je me demande pourquoi la terre est ronde alors que le monde ne tourne pas rond ...

Si vous voulez faire une pause, allez voir l'extraordinaire site sur le fonctionnement des optiques de Pierre Toscani.
Rassurez-vous je n'y comprends pas grand chose, mais ça montre à quel point la conception d'un objectif est complexe. Les schémas et animations sont absolument incroyables de précision et même sans rien n'y comprendre, je n'oserais pas lui poser la question existentielle qui me hante ... pourquoi les objectifs sont ronds ?

C'est aussi un très bon photographe animalier et ses photos valent vraiment le détour.

 

Sympa ma pause ...

Nous continuons ...

Dans le petit schéma ci-dessus, les pixels effectifs représentent la partie utilisée pour produire une image de format 3:2 à 25 mm de 20 Mpx (5472 x 3648) soit 19 961 856 Mpx. Il reste 138 144 pixels effectifs qui font partie du domaine réservé de Panasonic.
En clair, cela veut dire que seule cette partie du capteur est utilisée pour produire des images de 25 à 400 mm (Eq. 35 mm).
Le capteur est en réalité plus grand parce que mon objectif est circulaire et pas rectangulaire. Les données image vont au-delà de la zone des pixels effectifs et leur usage répond à des raisons techniques dont Panasonic a le secret.
La "recette de cuisine" pour produire l'image avec ses caractéristiques est codée dans le fichier RAW.

Que se passe-t-il si je suis un éditeur de logiciels et que j'arrive à ouvrir le RAW (.RW2) du FZ1000 sans avoir les informations nécessaires pour utiliser uniquement les pixels effectifs ?
Je ne vais pas lire une image au format 3:2 de 5472 x 3648 de 20 Mpx, mais une image de la totalité du capteur vue au travers de l'objectif circulaire et qui sera donc "arrondie" sur les côtés.
Par ailleurs, bien que je puisse ouvrir et lire le fichier RAW, je n'aurai aucune information utile sur la manière dont le capteur du FZ1000 traite l'image.

Nous allons voir cela très concrètement en image.
Il faut noter que ce n'est visible qu'à 25 mm, en zoomant l'effet disparaît et il devient difficile de distinguer le vrai du faux "dérawtiseur".

 

Haut de page

 

 

Comportement des "Dérawtiseurs"  

 

Nous allons regarder le comportement des "dérawtiseurs" qui ouvrent le fichier RAW ".RW2" du FZ1000.
A ce stade, il ne s'agit pas de comparer le RAW et le JPG, mais de regarder comment les différents logiciels traitent un fichier RAW ".RW2", donc on ne clic pas  ... Pas tout de suite ...

 

FZ1000 - JPG Fine - 25 mm - 10.2 MoJPG FZ1000 (Fine) - 25 mm - 5472 x 3648 - 10.2 Mo
Fichier RAW P1360592.RW2
RAW FZ1000
.RW2 - 22.6 Mo

 

FZ1000 - JPG Fine - 25 mm - 10.2 Mo
JPG 10.2 Mo
5472 x 3648
JPG du RAW Silkypix
SK 24.4 Mo
5472 x 3648
JPG du RAW d'Adobe Camera RAW
ACR 15.27 Mo
5472 x 3648

 

Donc nous avons cette image d'une beauté insupportable prise en 25 mm Jpeg Fine + RAW.
L'image est juste développée en Jpeg avec la meilleure qualité possible et sans aucun traitement RAW par Silkypix et Adobe Camera RAW (via Photoshop Element, version de démo).

Voici les copies d'écran pour Silkypix et Adobe Camera RAW (Photoshop Element).

Cliquez !
Ecran Silkypix
Écran Silkypix
Ecran Adobe Camera RAW
Écran Adobe Camera Raw

Ne cherchez pas ... Tout est normal.

 

Haut de page

 

 

 Raw Therapee ...  

 

Raw Therapee est un logiciel du monde libre orienté Linux mais avec une version Windows. Il est évidemment gratuit.

Cliquez !

Écran Raw Therapee

Écran Raw Therapee
Dimension de l'image 5480 x 3656
JPG développé par Raw TherapeeImage JPG développée par RT
5480 x 3656

Raw Therapee s'appuie sur DcRaw et dans le bas de la page Web de DcRaw il y a la liste des appareils supportés par DcRaw.
Le FZ1000 est bien dans la liste, mais s'ils arrivent à ouvrir le RAW du FZ1000, ils ne peuvent décoder que les données image.
A moins qu'ils ne trouvent un accord avec Panasonic, ils ne pourront pas faire mieux que cela pour décoder le fichier RAW du FZ1000 issu d'un cliché pris en 25 mm, la rétro-ingénierie a ses limites.

Que voit-on ?

Ce n'est pas une représentation du capteur du FZ1000 que nous voyons, mais un résultat issu de données mal interprétées.
La forme arrondie n'a rien à voir avec du vignettage, c'est simplement les limites de l'optique qui est évidemment circulaire.

Un logiciel de traitement de fichiers RAW qui n'a pas les "clefs" pour décoder les informations d'un modèle particulier va interpréter, à sa façon, les données images.
Sur une image en grand angle (25 mm), il y aura toujours cette forme arrondie qui s'explique par le dessin plus haut et par le fait que les données image vont au-delà des "pixels effectifs" et débordent sur une partie de la totalité du capteur.
Tous les appareils du marché fonctionnent de la même manière, mais comme les données d'un fichier RAW ne sont pas publiques, selon le capteur et l'objectif, l'interprétation (fausse) peut être différente en terme d'apparence visuelle.

Silkypix et Adobe Camera Raw savent décoder l'ensemble des données RAW du FZ1000 et l'image produite fait bien, en 25 mm, 5472 x 3648, identique à l'image Jpeg produite par le logiciel interne du FZ1000.

En dehors de cela, Raw Therapee a de très bons échos et des fonctions assez intéressantes comme la gestion des filtres noir et blanc.
S'il ne traite pas le RAW du FZ1000 correctement, il fonctionne très bien avec des images Jpeg et cela ne veut pas dire qu'il ne sait pas décoder des fichiers RAW d'autres appareils que le FZ1000.

Pour information, je suis intervenu sur le Forum Lumix à ce sujet.
J'ai échangé avec "le pseudo JPG" qui connaît bien le monde Linux et il constate la même chose que moi concernant Raw Therapee.

 

Haut de page

 

 

Corel - Paint Shop Pro et AfterShot  

 

Paint Shop Pro est mon logiciel de prédilection pour le Jpeg, certainement moins performant que les logiciels d'Adobe, pour mon usage strictement photo et assez simpliste, je le trouve vraiment très bien.

Pour le RAW, il dispose d'un module basique intégré à Paint Shop Pro et Corel propose par ailleurs AfterShot qui est dédié au RAW et qui n'est autre que le successeur de Bibble.

 

Cliquez !

Dans la liste des appareils supportés par Paint Shop Pro X7, il y a bien le FZ1000.

Super ! Sauf que lorsque l'on ouvre un ".RW2" du FZ1000 avec PSP (X8), le FZ1000 n'est pas référencé dans la liste des appareils Panasonic.

Le FZ1000 n'est pas dans la liste de PSP X8 ...

Allons voir la liste des appareils supportés par AfterShot ... (français) Pas de FZ1000.
Et dans la page en anglais des appareils supportés, le FZ1000 est cité.

 

Cliquez !
Écran Paint Shop Pro X8
Écran PSP X8
Écran AfterShot
Écran AfterShot
JPG développé par Paint Shop Pro
Image développée par PSP X8
5488 x 3664
JPG développé par AfterShop
Image développée par AfterShot
Redimensionnée à 5472 x 3648



Contrairement à Raw Therapee, Paint Shop Pro n'est pas gratuit et c'est quand même très limite de mettre le FZ1000 dans la liste des appareils supportés, alors qu'à l'évidence ils ne savent pas décoder le RAW du FZ1000.
Quant à AfterShot, le FZ1000 ne figure pas dans le liste des appreils supportés de la page en français, mais il figure dans le liste des appareils supportés de la page en anglais.

Ces logiciels sont payants et je ne sais pas comment appeler ce genre de pratique ? ... De l'arnaque ? C'est le bon terme d'après vous ?

Le problème vient bien de l'interprétation erronée des données image puisque pour le même fichier Raw, avec Raw Therapee nous nous retrouvons avec une image de 5480 x 3656, avec PSP X8 une image de 5488 x 3664, et avec AfterShot une image au bon format de 5472 x 3648, mais évidemment recadrée, et qui n'a rien à voir avec le cadrage normal en 25 mm d'Adobe Camera Raw ou de Silkypix.

Cliquez !
Écran module RAW PSP X8 - image 50 mm
RAW d'une image de 50 mm - Écran du module RAW PSP X8

Avec une image de 50 mm il n'y a aucune déformation et rien n'indique que le logiciel ne sait pas décoder le RAW du FZ1000.

 

Haut de page

 

DxO Labs ...  

 

J'ai gardé le meilleur pour la fin ...

 

DxO Labs - Support du format RAW du FZ1000
DxO Labs prend en charge le FZ1000

 

Cliquez !
RAW FZ1000 - DxO copie d'écran
DxO - Copie d'écran

 

DxO n'utilise pas un logiciel ou un "plug-in" séparé pour ouvrir un fichier RAW.
Le ".RW2" du FZ1000 s'ouvre directement dans le logiciel.

DxO ne décode pas le RAW du FZ1000 au même titre que Raw Therapee ou Paint Shop Pro mais il "traite" les données image.
Donc, pour donner le change, il applique son propre traitement pour redresser l'image. Silkypix ou Camera Raw ne font pas cela car il y a toutes les informations nécessaires dans le fichier RAW du FZ1000 pour produire une "vraie" image en 25 mm de 5472 x 3648.

 

Ci-dessous, cliquez sur le bouton DxO et n'importe quel autre bouton, le JPG, SK (Silkypix) ou ACR (Adobe Camera Raw).

Comparaison avec DxO
RAW Vs DxO

JPG FZ1000      Silkypix      Adobe Camera RAW      DxO

Bien sûr l'image retravaillée et recadrée n'est pas au bon format, peu importe, DxO redimensionne l'image en 5472 x 3648 et le tour (de passe-passe) est joué.

L'image est plus grande et ne respecte pas le cadrage de 25 mm, mais qui va s'en rendre compte ? ... Et si DxO nous agrandit un peu l'image, nous n'allons pas nous en plaindre en plus.

Pourtant DxO, à l'installation de ma version de démo (DxO OpticsPro 10), a bien mis à jour des profils pour le FZ1000.
Cet avis n'engage que moi, mais personnellement je pense que c'est juste de la poudre aux yeux concernant le RAW. DxO ne sait pas décoder le RAW du FZ1000 en dehors des seules données image.

A part cela, c'est lui qui s'en sort le mieux avec sa fonction de recadrage, mais tous les traitements sont "maison" et, de mon point de vue, ils ne peuvent pas prendre en compte les spécificités de prise de vue et du capteur du FZ1000.

 

 

Conclusion sur le comportement des dérawtiseurs  


Chaque fichier RAW pour un appareil donné étant du domaine réservé du constructeur, c'est l'anarchie la plus absolue entre les développeurs de logiciels accrédités et les autres qui essayent de faire croire, pour des raisons purement marketing, qu'ils exploitent le RAW de tel ou tel appareil dans leur logiciel.

Il y a de quoi se poser des questions et le problème c'est que l'on a tendance à croire ce que l'on voit.
Au premier abord, il est légitime de penser que l'optique et le capteur ne sont pas du tout adaptés pour faire du 25 mm et que Panasonic applique un traitement sévère pour obtenir une espèce de "faux" 25 mm.
Il y a eu un débat sur "hardware.fr", où les plus curieux essayaient de comprendre le pourquoi du comment, moi le premier.
Un membre de DpReview a même imaginé que c'était du 13 Mpx redimensionné à 20 Mpx. Sur Chasseur d'Images, l'un des intervenants constate la même chose avec un RAW lu dans XnView qui s'appuie sur du logiciel libre.

En voyant cela nous avons tous tendance à mettre en cause le FZ1000 et Panasonic, alors que le problème vient exclusivement des éditeurs de logiciels qui laissent entendre qu'ils gèrent le RAW du FZ1000.

Vous n'avez pas la désagréable impression que le marketing de ces Messieurs a une large propension à nous prendre pour des lapins de trois semaines ?

 Si vous avez un autre appareil de la gamme Lumix de Panasonic, faites très attention, car à moins de pouvoir prendre une photo en grand angle, le problème ne sera pas forcément facile à mettre en évidence.
Testez une version de démo, mais en dehors de Silkypix et d'Adobe Camera RAW, la probabilité pour que votre appareil Lumix soit réellement supporté est, de mon point de vu, très faible, même si votre appareil est référencé dans le liste des appareils supportés.

 

Haut de page

 

 

RAW, JPG, TIFF ...  

 

Lorsque l'on prend une photo avec le FZ1000, c'est le RAW de l'appareil qui est traité pour générer une image Jpeg. Le FZ1000 applique donc un traitement d'après les réglages (standards ou pas) pour générer la photo Jpeg.
Le FZ1000 étant mono objectif, tous les réglages ont été optimisés sur un banc de test par les équipes de Panasonic d'après la formule optique de Leica.
Et ils ont fait du bon boulot.

 

 

Votre écran et le web sont en 8 bits (16 millions de couleurs).
A partir d'un fichier RAW, vous pouvez développer vos photos en format Tiff non compressé ou en format Jpeg sans perte 16 bits pour :
Soit les garder telles quelles ou les post traiter avec Photoshop ou Paint Shop Pro en 16 bits.
Après traitement vos photos seront enregistrées en Jpeg 8 bits.

Je vous dis cela pour information, car l'un des arguments qui prône l'utilisation du RAW concerne notamment la perte d'informations du Jpeg, par opposition au RAW avec lequel il est possible de faire ses retouches en Tiff non compressé ou en Jpeg 16 bits.

C'est très bien, mais à la base il faut au minimum avoir un écran correct pour la photo, il en existe à moins de 200 €.
Choisir son écran par Arnaud Frich.

Je ne vais pas vous expliquer la différence entre 8 et 16 bits, mais vous donner des liens qui vous donneront une idée sur la question.

DeRawTisation en mode 16 bits
sur Post-traitement.com ...
La base - L’exportation du RAW vers Photoshop - 16 bits pourquoi ?

 

 

Copie d'écrans - Adobe Camera RAW - Photoshop Elements - Cliquez !
ACR - Paramètres d'image
1
ACR - 16 bits
2
ACR - Ouvrir l'image3
ACR - Ouvert en 16 bits dans Photoshop Elements4

1.- ACR affiche l'image en couleur d'un RAW noir et blanc bien que "Paramètre d'image" soit coché.

2.- Par défaut l'image est en 16 bits/couche.

3.- L'image peut être enregistrée en .PNG uniquement ou bien ouverte directement dans Photoshop Elements.

4.- L'image est en 16 bits dans Photoshop Elements, l'enregistrement est en Jpeg 8 bits.

 

Copie d'écrans - Silkypix - Cliquez !
Affichage Noir & Blanc par défaut dans Sylkipix
1
Développement d'une photo dans Silkypix
2
Paramètres d'enregistrement d'une image dans Silkypix
3

1.- Par défaut sur "Réglages de l'appareil", Silkypix ouvre en Noir et Blanc le RAW d'une photo prise en Noir et Blanc. Il est bien sûr possible de travailler en couleur en changeant "Par Défaut".

2.- Développement d'une photo pour l'enregistrer en Jpeg ou Tiff.

3.- Paramètres d'enregistrement très complets avec la possibilité d'enregistrer en ycc444 (avec ou sans Exifs) qui correspond à la meilleure qualité possible en Jpeg, à 100%, sans perte et sans aucun sous-échantillonnage de la chrominance ( équivalent à du ".tif" 16 bits).

Arnaud Frich : Quand le Jpeg vaut parfois le Tiff.

 

 

Comparaison Jpeg (Fine) - RAW, Jpeg 16 bits, Tiff ...  

 

J'ai enregistré à partir du RAW l'image dans sa qualité maximum en Jpeg sans perte.
J'ai également généré l'image au format Tiff.
Le ".tif" n'est pas accepté dans SmugMug, bien que celui-ci accepte les images de 150 Mo maximum. Vous pouvez néanmoins le générer vous-même à partir du fichier RAW plus haut.

 

FZ1000 - JPG Fine - 10.26 Mo
FZ1000 - JPG Fine - 10.26 Mo
FZ1000 - RAW - ACR - JPG 15.27 Mo
RAW - ACR - JPG 15.27 Mo
FZ1000 - RAW - SK - JPG 24.41 Mo
RAW - SK - JPG 24.41 Mo
FZ1000 - RAW - DxO - JPG 27.03 Mo
RAW DxO - JPG 27.03 Mo

 

La qualité de l'image développée à partir d'un fichier RAW dépend du logiciel (dérawtiseur ou dématriceur) utilisé.

Les images provenant du RAW n'ont pas été manipulées, elles sont juste enregistrées dans le meilleur format possible en Jpeg.
Même avec tous les réglages sur "standard", le Jpeg du FZ1000 est optimisé.
Les Jpeg provenant du RAW sont enregistrés sans traitement (sauf pour DxO qui applique sont traitement, même s'il n'y a aucune manipulation).

 

Cliquez !
Jpg FZ1000, Dxo, Adobe Camera RAW, Silkypix - 25%
25%

Les noms sont dans le titre (en vert) du ".jpg".
De haut en bas et de gauche à droite, Jpeg FZ1000, DxO, Adobe Camera Raw et Silkypix en bas à droite.

Pour la couleur du ciel bleu, Silkypix est assez proche du Jpeg du FZ1000 et ACR et DxO ont presque la même couleur de bleu.

 

150 % Cliquez !
Jpg FZ1000, Dxo, Adobe Camera RAW, Silkypix - 150%
Jpeg natif - DxO Jpeg - ACR Jpeg - SK Jpeg

Á vous de juger ...

 

1000 % - Cliquez !
Jpg FZ1000, Sikypix jpg, Silkypix tif - 1000%
Jpeg natif - Silkypix Jpeg - Silkypix Tiff

Là, je ne sais pas pour vous, mais moi je suis impressionné par le traitement du FZ1000. Les aberrations chromatiques sur le bord des feuilles ont été totalement corrigées. Sur ce genre de photo, ce n'est pas très important, mais pour d'autres sujets ...
Quant au Tiff (114 Mo), il est rigoureusement identique au Jpeg (24.41 Mo).

 

500% Cliquez !
1
jpg, silkipix jpg, silkipix tif
2
jpg, DxO, SK tif
3
jpg, DxO, ACR, Sk
4
jpg, DxO, Acr, Sk

 

1.- Jpeg natif Vs Jpeg et Tiff 16 bits de Silkypix. Pour égaler le Jpeg natif du FZ1000, il faut travailler sur la netteté, la dynamique et la couleur.

2.- DxO corrige les aberrations mais avec des dégâts colatéraux sur les couleurs.

3.- DxO n'en fait qu'à sa tête, les aberrations sont à peine mieux gérées par Silkypix que par ACR.

4.- Changez rien pour DxO et une petite différence dans les verts entre ACR et Silkypix.

 

 

Haut de page

 

 

SRGB Vs Adobe RGB ...  

 

Dans les menus du FZ1000 vous avez la possibilité de choisir entre sRGB et Adobe RGB, page 137 du manuel 367p.

N'utilisez pas l'Adobe RGB, il n'y a absolument aucun intérêt pour un amateur, même très averti.
Votre écran, le web et les labos photos travaillent en sRGB.
L'Adobe RGB est un espace étendu de couleur (large Gamut) et a priori il est tentant d'utiliser ce mode en pensant que c'est mieux.
Ce n'est pas mieux, il y a même des problèmes à la clef si vous ne faites pas de l'impression de photos à titre professionnel et à un niveau stratosphérique.
Il y a peu de chances que votre écran gère l'Adobe RGB et quand bien même, le Web ne le gère pas.

Vous pouvez regarder cette vidéo d'Arnaud Frich sur le sujet (29mn) si vous voulez en savoir plus.

 

http://www.arnaudfrichphoto.com/

 

 

Conclusion sur le RAW ...  

 

Vous avez vu, l'équipe Pana / Leica s'en sort pas mal en Jpeg.

Pour les logiciels de "dématriçage" ou "dérawtiseurs", le choix est simple, Silkypix ou Adobe Camera RAW.
Personnellement, je préfère Silkypix qui décode parfaitement le RAW du FZ1000 associé à Paint Shop Pro pour le Jpeg.
Mais si vous avez l'habitude de l'environnement d'Adobe, LightRoom, Photoshop, Adobe Camera Raw est très bien aussi.
Si les facéties de DxO ne vous dérangent pas, vous pouvez aussi utiliser DxO, en ayant bien conscience que DxO ne décode pas vraiment le RAW du FZ1000 et que les traitements sont "maison".

Pour les Linuxiens, j'ai peur qu'il vous faille un petit environnement "RuinDows" pour bien exploiter le RAW du FZ1000.
Pour les "blondes" et les anglais : "RuinDows", c'est la contraction de "Ruine" du verbe "Ruiner" et de Windows.

Extrait de la page "Raw Format d'image" de Wikipédia.
Problèmes posés par les logiciels des constructeurs :
Le format propriétaire des fichiers RAW n'est pour l'immédiat pas un gros problème pour l'utilisateur d'un système d'exploitation dominant, comme Microsoft Windows ou Mac OS X. Cependant, la pérennité de ces logiciels ne peut être garantie.
De plus, c'est une barrière à son utilisation avec des systèmes d'exploitation libres comme Linux, pour lesquels les constructeurs ne fournissent pas ce genre de logiciel, bien qu'il existe des alternatives, comme UFRaw. Afin de pallier les inconvénients des formats RAW propriétaires, le DNG a été proposé par Adobe Systems comme un format de fichier RAW ouvert et disponible.

Sauf que ... Panasonic ne reconnaît pas le format DNG d'Adobe et que UFRaw ne peut pas être une alternative pour exploiter à 100% un fichier RAW constructeur.

De mon point de vue et uniquement pour le FZ1000 ...
Mes petits conseils à deux balles ...

En général le Jpeg est meilleur que le RAW avant traitement.

La plupart des exemples que l'on trouve sur le Web pour justifier l'usage du RAW, le sont avec des photos complètement ratées où l'on vous montre comment récupérer les hautes lumières cramées. Il vaut mieux maîtriser un peu son appareil et anticiper.

Donc, privilégiez vos réglages à la prise de vue :

- Balance des blancs manuelle avec le "bouchon".

- Si la lumière est compliquée, avec des différences de contraste, il y a des solutions comme utiliser la fonction HDR automatique (page 135 du manuel 367p.) ou bien prendre plusieurs photos avec des expositions différentes et les assembler ensuite. Par exemple, une exposition sur le ciel, une sur le bâtiment, une sur la partie à l'ombre (le porche du bâtiment). Vous prenez soin de bien faire chevaucher les prises et vous les assemblez ensuite comme pour un petit panorama.
Vous pouvez aussi utiliser des filtres gris neutre ou polarisant et avec un peu de pratique, vous éviterez assez rapidement de vous faire piéger avec des photos surexposées (cramées).

- Pour les retouches, vous pouvez les faire en 16 bits si vous voulez, sachant que l'affichage de votre écran est en 8 bits et que le Jpeg final enregistré le sera aussi et donc, que ça n'apporte pratiquement rien de mon point de vue.

- Vous pouvez oublier le format Tiff, lourd et inutile.

- Pour le Jpeg, travaillez sur une copie plutôt que l'original.
Sauvegardez toujours à 100% sans perte, le fichier sera légèrement plus lourd, mais votre image sera de la meilleure qualité possible.
Le Jpeg, quand il est compressé, ne doit pas être enregistré plusieurs fois de suite, car à chaque nouvel enregistrement, le Jpeg se dégrade.
Quand il est enregistré à 100% sans perte, il ne semble pas y avoir de dégradation.

 


 

Faites le test suivant :

Prenez une photo en Jpeg + RAW bien exposée avec une balance des blancs auto ou manuelle de préférence.
Prenez une deuxième photo avec une balance des blancs inadaptée et une surexposition (vitesse inférieure) de +1 EV par exemple.
Essayez ensuite, à partir du RAW de la deuxième photo, de corriger les défauts pour retrouver un niveau équivalent à la première.
Post traitez aussi la première photo en Jpeg pour obtenir le meilleur résultat.
Comparez ensuite les deux photos.
Personnellement, mais je suis mauvais en post traitement, je n'obtiens pas mieux à partir du RAW, si ma photo Jpeg native est bien exposée avec de bons réglages.

 



Dans quel cas faire du Jpeg + RAW ?

- Le noir et blanc ... Faites du noir et blanc natif à la prise de vue avec en plus du RAW pour éventuellement faire de la couleur ou affiner les réglages ensuite.

- Environnements compliqués en termes de sources lumineuses ...
La photo d'intérieur au flash ou pas ... Il faut toujours faire une balance des blancs manuelle, mais le RAW peut servir de roue de secours.
Photos de vitrines, d'aquarium ...

- Les photos de nuit ... Il vaut mieux prendre son temps et faire plusieurs prises avec des balances des blancs différentes, il sera toujours temps de choisir après coup. Le RAW peut être utile pour essayer d'autres effets.
Mais, il faut être conscient qu'il risque d'y avoir un peu plus de boulot avec les aberrations chromatiques s'il y a des luminaires contrastés.

- Les photos de paysage, là encore le RAW peut s'avérer utile au cas où.

Vous pouvez aussi aller voir mon ancienne page "RAW" sur le FZ50 avec un exemple d'usage du RAW pour des photos de vitrines (Galeries Lafayette).



 

Vous gagnerez énormément de temps à soigner vos photos à la prise de vue.
Le post traitement est très chronophage. Faire une balance des blancs manuelle et réfléchir un peu à la prise de vue ne vous prendra que quelques secondes.

Après il y a deux écoles, ceux qui travaillent beaucoup leurs photos et ceux qui, comme moi, préfèrent le côté "naturel" et retoucher très peu.
A Venise en 2015, j'ai publié près de 1200 photos sur 5000. Aucune en RAW, (j'ai même oublié d'activer le RAW pour les noir et blanc) et j'ai passé en moyenne 2 à 5 minutes par photo dans Paint Shop Pro, il y en a au moins 30% qui n'ont aucune retouche.

 

 

 Bien entendu tout cela n'est valable que pour le FZ1000 et éventuellement pour d'autres bridges et compacts. Si vous avez un appareil à objectif interchangeable, vous devez absolument "Shooter en RAW" ... "Vous shootez en Jpeg ?", vous n'exploitez pas la moitié des capacités de votre appareil.
Tu as shooté en jpeg ? ... Ben mon coco, c'est foutu !
Dixit Arnand Thiry ...

 

 

 


Némo, tu n'as rien compris au RAW ...
Achète toi un Rawflex et inscrit toi au Rawtary club !     


 

 

 

 

Haut de page

Page d'accueil

 

 

 

Nb de visiteurs : 711247
Nb de visiteurs aujourd'hui : 70
Nb de connectés : 1
Nemodus ©